top of page
single_line_drawing_blue_tones_pastel_colors_a (4).jpg

LA CHAÎNE
SOLIDAIRE

Le principe est simple : pour 5€, correspondant au déplacement qu’une future maman doit faire, personnalisez un bracelet de naissance (nom, prénom, date de naissance, un petit mot..) et ajoutez-le à notre chaîne solidaire !

0%

bracelets-hopitaux-a-panneau-d-ecriture-281867864 copie.png
bracelets-hopitaux-a-panneau-d-ecriture-316117962 copie.png
bracelets-hopitaux-enfant-2013965921 copie.png

Notre objectif :

 

Réaliser une chaîne solidaire longue de 5km qui symbolise la distance idéale qui devrait séparer une femme enceinte d’un centre de santé. Ainsi, vous participez à réduire la distance entre une femme enceinte et les soins dont elle a besoin.

À la fin de la mobilisation, les dons faits sur le site MMS seront convertis en bracelets de naissance solidaires pour former une seule et même chaîne de 5 km !

Notre objectif est de récolter suffisamment de matériel médical

pour équiper 5 centres de santé et 1 maternité : 15 000€

A propos  :

 

En Afrique, dans des régions vulnérables telle que Idjwi, de nombreuses femmes enceintes font face à de véritables défis, devant parcourir de longues distances, parfois plus de 16 KM, dans des conditions difficiles (surtout en saison des pluies !) pour accéder à une structure de santé.

Selon l’OMS, la distance idéale entre une population et un centre de santé devrait être de 5 km. MMS s’engage pour concrétiser cette vision et faire en sorte que cette distance devienne une réalité pour les futures mamans à Idjwi.

Opération « Chaîne solidaire »

La chaîne solidaire est une initiative ayant comme objectif de sensibiliser le public face aux difficultés que les femmes d'Idjwi rencontrent en devant marcher trop de kilomètres vers un centre de santé ou une maternité. 

 

Toutes les femmes devraient avoir un accès équitable aux soins de santé maternelle, peu importe où elles vivent. C'est une initiative concrète pour réduire les inégalités en matière de santé et promouvoir le bien-être des femmes et des enfants d’Idjwi.

Des sages-femmes et des bénévoles s’engagent près de chez vous, et proposent de participer à la chaîne solidaire. L'idée de base est de réaliser une petite vidéo de type "relever un défi" où l’on attire l’attention sur l’urgence de la situation à Idjwi.

 

Comment participer au défi ? 

  1. Valider votre participation en donnant 5€ pour 1 bracelet de naissance virtuel (ou plusieurs !).
    Voir le bouton "je participe à la chaîne" ci-dessus.

     

  2. Se (faire) filmer et prononcer les phrases (ou s'en inspirer) : 

    « Aujourd’hui j’ai découvert l’urgence de la situation sur l’île d’Idjwi. Je participe à la chaîne solidaire en faisant un don de 5€ ou plus à MMS. Je nomine ______ (ici 2-3 personnes potentielles de participer) pour continuer la chaîne. »


    « Le principe est simple : pour 5€, correspondant au déplacement qu’une future maman doit faire, personnalisez un bracelet de naissance (nom, prénom, date de naissance, un petit mot..) et ajoutez-le à notre chaîne solidaire ! »
     

  3. Publier la vidéo sur votre profil Facebook et/ou Instagram et/ou TikTok

    Mentionner vos amis nominés dans la description
    Ajouter nos hashtags #MMS #ChaineSolidaire2024
    Ajouter le lien vers cette page - mothersandmidwives.org/la-chaine-solidaire

Idjwi_20221008_112155-188.jpg
20220524_115100.jpg
IMG-20240115-WA0444-1024x767.jpg

Une situation

d'urgence

Le Territoire d’Idjwi est généralement constitué de terres sablonneuses. Depuis novembre 2023, d'importantes pluies se sont abattues sur cette île, presque toutes les 120 heures.

 

Des témoignages indiquent que des catastrophes sont enregistrées dans presque tous les groupes de la région.

Chaque groupement a déjà connu une catastrophe naturelle depuis le mois de novembre 2023, avec des pertes en maisons, en champs et même en vies humaines, suivies d’un silence radio malgré plusieurs alertes.

Ce 15 janvier 2024, la route reliant les groupements Mpene et Mughote est coupée suite à un éboulement de terre, s'ajoutant ainsi aux inondations, tremblements de terre, éclairs, tempêtes, et autres catastrophes.

Nous avons déjà alerté en envoyant plusieurs rapports sur la situation que traverse notre Idjwi. Bien que rien n'ait encore été fait, nous pensons que le gouvernement agira, à moins qu'il n'intervienne pas dans l'urgence. «Nous allons tous mourir comme sont morts nos frères de KALEHE», s'inquiète un membre de la société civile d’Idjwi Nord.

Pour rappel, environ 5000 personnes et plusieurs biens ont péri dans les éboulements de terrain à Nyamukumbi, dans le territoire de Kalehe, au Sud Kivu.

 

Depuis un certain temps, plusieurs médias, dont kanzugroup.com, ont alerté sur les situations horribles qui prévalent dans la Province du Sud Kivu.

 

La population d’Idjwi, tout comme celle de toute la province, attend impatiemment la décision du gouvernement et de toute personne de bonne foi pour sauver des milliers de vies dans cette province en général et à Idjwi en particulier.

bottom of page