Soutien aux femmes vulnérables : renforcer leurs capacités à développer des activités génératrices de revenus

Si l’épidémie liée au coronavirus n’a pas été explosive en Afrique et en ce qui concerne l’île d’Idjwi, les mesures préventives prises, ont été pour notre association et notre partenaire à Idjwi l’occasion de relever un nouveau défi ayant nécessité de sortir de notre contexte d’intervention. Confinement oblige et les transports aériens étant suspendus, la lutte contre le Covid-19 s’est d’abord déployée, a été encadrée et exécutée par des personnels déjà présents, et prioritairement du personnel humanitaire congolais. C’est l’une des leçons de cette crise sanitaire.

MMS est parvenue très rapidement à mener une réflexion avec son partenaire et a entamé dès le début du confinement, une diversification de ses activités d’intervention.  Ile de 320.000 habitants, la population vit généralement dans la grande précarité (moins de 1$/jour/personne). 

En pleine pandémie de covid-19 et pour pallier au confinement de ces 320 000 habitants d'Idjwi, 10 Ha ont été octroyés par les autorités locales et de notables. A l'origine, 90% des denrées alimentaires venaient du Rwanda ou de Goma et Bukavu. Ces femmes ont pu développer de nouvelles cultures maraîchères et créer une nouvelle dynamique participative et communautaire...  

MMS accompagne les groupes des mamans à Idjwi dans la réalisation de leurs activités permettant l’autonomie socio-économique, et la réinsertion socio-professionnelle des femmes vulnérables (porteuses de handicap notamment).

668.jpg

Autrefois, j’avais honte de les exposer. Les quelques aubergines que j’avais, je les vendais dans un carton, parfois même dans un sachet en plastique. Mais aujourd’hui je me suis installée sur une échoppe au marché du village et 2 fois par semaine je sors vendre mes légumes.

 En plus, j’ai pu intégrer un groupe de femmes engagées dans un groupe solidaire. Nous cotisons par mois. Ces fonds permettent à nous les femmes, d’avoir plus d’autonomie dans la famille et dans le village. 

 La majorité des femmes est analphabète. L’objectif principal de ces ateliers est d’offrir aux bénéficiaires des connaissances susceptibles de renforcer leurs capacités de gestion et d’interaction dans la conduite d’une activité génératrice de revenus.

Au-delà des connaissances, reprendre confiance en soi... 

Entre femmes, nous nous retrouvons de temps en temps pour échanger et partager nos connaissances. Je participe aussi à des cours d’apprentissage et de formation en gestion et comptabilité.

Depuis que j’ai commencé à avoir quelques revenus j’ai constaté qu’il y a la joie et la gaîté dans ma famille. Les nombreuses disputes entre les femmes et moi ont beaucoup diminué, il y a le bonheur dans la famille. J’ai cinq de mes enfants qui sont scolarisés et je peux dire que c’est grâce à ce soutien qu’ils sont toujours à l’école, sinon je les aurais enlevés par manque de moyen pour qu’ils m’aident dans mes travaux.

et progresser !

  • Les bénéficiaires sont mieux informés et s’approprient le projet

  • Ils adoptent un comportement et une démarche entrepreneuriales.

  • Partant des potentialités locales, ils mettent en place des activités qui génèrent des revenus pérennes et équitables dans le cadre d’un projet de solidarité.

  • Ils peuvent mieux vérifier l’existence des débouchés.

  • Les bénéficiaires mettent en place des fiches de suivi de trésorerie et acquièrent des connaissances sur le suivi de la production et des fiches de stock.

  • Ils savent différencier le chiffre d’affaire d’un bénéfice

IMG-20200528-WA0044.jpg

Les bénéfices de mon petit commerce, c’est toute la famille qui en profite, car le bénéfice me permet d’acheter un peu de poisson.

Ils croient en nos projets, leur confiance est précieuse !

Ordre-de-malte.jpg
WMH_Logo_LR.png
Logo-TEXAF-vectoriel.jpg
logo-promo-signs-1.jpg
Fonds-Kitumaini.jpg
téléchargement-removebg-preview (2).png
logo-terreetconscience.jpg
Capture.png
rotary.jpg
logo-nif-1.jpg
Membre_Horizontale_1.png
Capture-1.jpg
Logo-GSF-HD-avec-mention.jpg
Capture.jpg
logo-blanc.png

Pour nous contacter

Mothers and Midwives Support A.S.B.L

Claire THIBAUT de MAISIÈRES, présidente

claire.thibaut@mothersandmidwives.org

+32 495 27 19 55

Avenue des Quatre Bonniers, 6

1348 Louvain-la-Neuve

Nos missions

Logo transparent blanc.png
  • Facebook
  • YouTube